La gelée royale: un produit antioxydant

production française gelée royale avec larves

La gelée royale est un produit riche aux bénéfices multiples. Certaines de ses propriétés, toutefois, n’ont été découvertes que récemment. Ainsi, c’est une étude publiée en 2011 par le docteur Becker, du Centre d’études techniques apicoles Moselle-Lorraine, qui a démontré  ses propriétés antioxydantes. L’expérience a été menée sur des souris Swiss albinos.

Une expérience concluante

Les animaux ont d’abord été divisés en six groupes de six, au hasard. L’un de ces groupes de rongeurs a servi de groupe témoin, c’est à dire qu’il n’a pas subi le traitement dans un but de comparaison. Ce groupe a ainsi reçu uniquement de l’eau distillée. Au contraire, les souris des groupes de traitement ont reçu pendant 21 jours soit de la gelée royale (entre 100 et 250 mg / kg), soit de la lambda-cyhalothrine, un pesticide de synthèse, ou bien encore un mélange des deux. Le but était de comparer l’effet de la gelée royale sur la lambda-cyhalothrine. Notons que l’expérience n’a fait aucune victime parmi les souris.
Les résultats se sont avérés concluants. En effet, les souris ayant reçu à la fois de la gelée royale et de la lambda-cyhalothrine ont bien mieux résisté à ses effets que celles n’ayant reçu que le pesticide.

L’antioxydant contre les radicaux libres

Les  antioxydants sont de véritables “pare-balles” pour l’organisme, car  ils empêchent les réactions en chaîne néfastes provoquées par les radicaux libres. Ceux-ci sont des molécules d’oxygène instables et incomplètes qui tentent de s’accoupler à des éléments de nos propres cellules afin de se compléter, détruisant au passage des cellules saines.
La gelée royale fait donc partie des aliments antioxydants, et ce aussi bien pour les abeilles que l’organisme humain.
Une prise régulière de gelée royale ou une cure de quelques semaines permettent de protéger au mieux son organisme. Rappelons aussi qu’elle aussi très efficace pour combattre la fatigue, la faiblesse, la dépression légère, l’asthénie, la neurasthénie…