Préparations de l’apiculteur pour l’hivernage

Le mois de septembre correspond à la fin de la saison apicole. C’est pourquoi il est important pour les apiculteurs de bien se préparer pour l’hivernage.

Préparations à l’hivernage

Il y a plusieurs vérifications à faire si l’on veut est prêt pour l’hivernage. Tout d’abord au niveau des réserves. Il faut en effet compter en moyenne environ 15 kg par ruche.
Il est également important de jeter un œil au couvain des abeilles d’hiver. Un total de 2 à 3 cadres de couvain doivent être présents quoi qu’il arrive. Bien qu’il n’est pas obligatoirement placé au milieu de la ruche, il doit malgré tout être sain et bien compact.
Enfin, assurez-vous que la ruche est bien peuplée. En effet, en plus des futures abeilles d’hiver, il devrait encore se trouver un grand nombre d’abeilles d’été, chargées de finir les derniers travaux avant l’hiver.

La visite d’automne, étape essentielle de l’hivernage

Il s’agit en quelque sort du prélude à l’hivernage. Ce sera aussi la dernière fois que la ruche sera ouverte avant le printemps. Assurez-vous que vos abeilles ont une quantité de nourriture suffisante. Une ruche consomme en moyenne 100g de provision par jour. En cas de besoin, nourrissez-les donc avec au minimum une quinzaine de kilos de sirop lourd pour tenir jusqu’en février. Sinon, vous pouvez vous contenter de les nourrir avec du sirop 50-50.Cela vous permettra de stimuler la ponte de la reine,et de les faire subsister au quotidien. De plus, tout excédent sera stocké.
Utilisez également cette visite pour resserrer la colonie adéquatement selon sa grosseur. En effet, il est préférable pour une petite colonie d’hiverner dans un petit espace de ruche. Pour cela, réduisez le volume en mettant en place des partitions.
Un bon hivernage passe également par des abeilles en grand nombre et en bonne santé.Leur grand nombre leur permet en effet de chauffer plus facilement la grappe.

Si la gestion d’une ruche est un sujet qui vous passionne, nous vous encourageons à lire cet article : Dans la peau d’un apiculteur.