Les variétés de miel

remplissage d'un pot de miel

Il existe d’importantes variétés de miel.

Les miels sont divisés en deux catégories : les monofloraux et les polyfloraux.

Les Miels Monofloraux

Les miels monofloraux sont caractérisés par le fait qu’ils sont issus d’une seule variété de fleurs. Ces miels sont très populaires auprès des consommateurs. Achetés par des négociants conditionneurs, on peut les trouver sur les tous les étals dans le commerce, où ils sont regroupés sous divers labels tels que “miel de France” ou bien encore “miel mille fleurs”.


Cependant, il est très difficile de certifier que le nectar utilisé par les abeilles provient bel et bien dans son intégralité de cette seule variété. On estime donc qu’un miel est monofloral si 80 % de ce dernier est issue de la même variété.

 
En France, près de la moitié de la production globale est constituée de miels de colza et de tournesol. Mais on peut également trouver d’autres grands crus produits en grande quantité, comme le miel d’acacia, le miel de lavande, le miel de romarin, le miel de tilleul, le miel de bruyère ou le miel de châtaignier.

 
D’autres crus, en revanche, sont beaucoup plus rares , comme le miel de framboisier, le miel de serpolet, l’arbousier ou le rhododendron. Ils sont le plus souvent produits sur des terroirs exigus, prisés des apiculteurs transhumants.

 

Les Miels Polyfloraux

Les miels de ce type sont conçus par les abeilles à partir d’un nectar qui est issue de plusieurs espèces végétales différentes. Afin de mettre en avant leur particularité, et permettre au consommateur de les différencier des monofloraux, les apiculteurs mettent en avant avec plus ou moins de précision l’origine géographique du miel. Cette détermination correspond en général soit à l’endroit où le miel à été produit , soit à un type particulier de paysage, généralement avec une flore identifiée .

 

En France, il existe sept principaux types de miel polyfloraux différents : le miel de causse, le miel de haute montagne, le miel de maquis, le miel de montagne, le miel de printemps, le miel de forêt, et le miel de garrigues.

 

Une particularité, les Miels de Miellat

Certains miels ne proviennent pas du nectar de fleurs. Les abeilles récoltent les excrétions sucrées produites par des insectes, comme les pucerons ou le metcalfa : le miellat. C’est un liquide épais, riche en sucres et en acides aminés.
Le miel de miellat le plus connu est le miel de sapin des Vosges, mais on en produit dans toute la France. Plus généralement, on parle de miel de forêt.