Récolte de pollen par une abeille sur une fleur

Comment les abeilles choisissent-elles le pollen ?

Il existe autant de pollens différents que de fleurs, chacun avec sa propre composition et valeur nutritive. Pourtant, les abeilles sont capables de sélectionner le plus abondant et le plus nutritif pour leur colonie. Mais comment les abeilles choisissent-elles le pollen ? C’est pour répondre à cette question que des chercheurs de l’Université Exeter en Angleterre ont étudié les mécanismes mécaniques, sensoriels, cognitifs et sociaux guidant le choix de la fleur par l’abeille.

Mécanismes multi-sensoriels et mécaniques de sélection du pollen

Selon ces chercheurs, les abeilles ne feraient que très peu appel au goût pour choisir le pollen. En effet, les abeilles ne possèdent qu’un nombre peu important de gènes récepteurs du goût (10 contre 23 chez les bourdons et 76 chez les mouches drosophiles). Ainsi, elles récoltent des échantillons dans des « sacs » sur leurs pattes et sur leurs poils et ne se nourrissent directement sur la fleur que rarement.

En revanche, les abeilles bénéficient d’un sens de la vue extrêmement développé qui joue un rôle majeur dans leurs recherches. En effet, selon les chercheurs, elles se serviraient des couleurs des fleurs pour déterminer lesquelles butiner en priorité.

Mais les abeilles font également appel un troisième sens: l’odorat. En effet, ces dernières sont capables de sentir et de goûter à l’aide de leurs antennes constituées de chimiorécepteurs. Toujours selon l’équipe, elles privilégient les pollens à l’odeur forte.

D’un point de vue mécanique, les abeilles utilisent des mouvements vibratoires pour secouer les anthères des fleurs et faire tomber le pollen. Elles adaptent la durée et la force des coups portés au type de fleur butinée. Elles peuvent également détecter les champs électriques avec leurs poils mécano-sensoriels. Les abeilles déterminent si une fleur a déjà été butinée grâce à son potentiel électrique.

Mécanismes cognitifs et sociaux de sélection du pollen

Mais au delà de l’aspect purement mécanique et sensoriel, les abeilles font également appel à des processus cognitifs et sociaux pour trouver le pollen.

« Elles se souviennent (…) des endroits et des types de fleurs qu’elles ont visités, ce qui affecte leurs décisions de butinage », explique le Dr Natalie Hempel de Ibarra, experte en neuro-éthologie des insectes.

L’expérience jouerait ainsi un rôle majeur. Une abeille ayant pour habitude de prélever du pollen riche en acides aminés préfèrera ce genre de pollen.

Mais ce choix aura également une influence sur ses congénères. En effet, une fois le pollen ramené à la ruche, la butineuse effectue une danse. Elle indique la distance où il a été récolté, la direction par rapport au soleil et la qualité du pollen trouvé. En plus, elle dépose un échantillon se trouvant sur ses pattes à l’attention de ses congénères. Il s’agit de la fameuse Danse des abeilles découverte par le Docteur Von Frisch.

Vous pourrez trouver du pollen frais en vente dans notre boutique.

Pour en savoir plus, lire nos article sur le pollen et ses bienfaits.


Article mis à jour le 11/01/2019 par Sophie Fruleux.