L’origine de la propolis

Gros plan d'un cadre où l'on voit bien la propolis accumulée par les abeilles pour colmater les trous de la ruche (protection contre le froid, ...).

La propolis est un produit mystérieux souvent rencontré dans les produits pharmaceutiques ou cosmétiques. Mais savez-vous qu’il est fabriqué par certains végétaux, utilisé par les abeilles et qu’il a un rôle très important dans la ruche ?

La propolis est d’origine végétale

La propolis est récoltée par les abeilles sur les bourgeons de certains arbres comme les aulnes, les bouleaux, les saules, les ormes, les chênes, … mais surtout sur ceux de peupliers. On peut également trouver de la propolis sur les écorces d’arbres résineux comme les pins, les sapins ou encore les épicéas.

Une fois récoltée, les abeilles la modifient par adjonction de certaines de leurs sécrétions salivaires. Ainsi sa composition varie en fonction des essences végétales présentes mais également selon la saison, le climat et l’environnement géographique.

Le rôle de la propolis dans la ruche

La résine ainsi transformée est transportée par l’abeille ouvrière sur ses pattes arrières et rapportée à la ruche.

Contrairement au pollen, la résine n’est pas stockée. Elle sert d’enduit dont les abeilles tapissent les parois de l’ensemble de la ruche. Cela leur permet de garantir son asepsie. En effet, la propolis a des propriétés antibactériennes, antifongiques et antivirales.

Elle peut également servir à l’aménagement de la ruche. Les ouvrières s’en servent pour colmater les fissures et réparer les alvéoles.

Enfin, pour éviter les infections dues à la présence de cadavres dans la ruche (intrus), la propolis sert à momifier les corps. Par exemple, il est possible de trouver le corps momifié de rongeurs qui ont eu le malheur de s’aventurer dans la ruche.

La propolis est utilisée depuis l’Antiquité

La propolis, que ce soit sous sa forme pure ou liquide, est connue depuis plus de 3 000 ans. Elle était notamment utilisée dans l’Antiquité dans le traitement et la prévention des affections respiratoires. Ainsi, pour les Grecs et les Romains, elle était fortement appréciée pour ses propriétés antiseptiques et cicatrisantes. Ils en usaient durant les conflits afin de guérir les blessures, diminuer les douleurs et nettoyer les plaies.

La propolis servait également en Égypte à la préparation des onguents et à la momification des morts. Les médecins Égyptiens l’utilisaient également pour lutter contre les bactéries.

Un autre exemple d’utilisation de la propolis est le traitement des blessures causées par des tirs de flèche durant le Moyen Âge.

Au cours des deux derniers siècles, la propolis a été remplacée par les antibiotiques et autres médicaments.


Pour en savoir plus, retrouvez tous nos articles traitant de ce sujet dans la catégorie « propolis ».

Article mis à jour le 30/12/2019 par Sophie Fruleux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.