5 gestes pour sauver les abeilles et les pollinisateurs sauvages

abeille qui butine une fleur

Les pollinisateurs en général et les abeilles en particulier sont des créatures au rôle prépondérant en ce qui concerne la biodiversité. En effet, ce sont eux qui permettent la pollinisation des fleurs. Malheureusement, elles sont soumises à un grand nombre de facteurs qui diminue rapidement leur population, notamment les pesticides, la dégradation de l’environnement, … Il est donc de plus en plus urgent d’agir et d’empêcher l’effondrement des colonies d’abeilles et la disparition des pollinisateurs. Certains gestes simples et à votre portée peuvent faire la différence. En voici quelques uns.

Geste #1 pour sauver les abeilles : consommez plus de miel !

Une façon toute simple de venir en aide aux abeilles est d’acheter du miel directement aux apiculteurs de votre région. En effet, les apiculteurs sont les premiers acteurs de leur sauvegarde. Ils conduisent leurs ruches avec respect pour les abeilles afin que leur activité se développe de concert avec la leur, et non pas à leur détriment. L’achat du miel constitue un soutien important pour eux, et par ricochet, pour les abeilles.

Cela constitue également une excuse parfaite pour redécouvrir les nombreuses qualités du miel. Délicieux et aux nombreuses qualités nutritionnelles, il constitue en effet un parfait substitut au sucre blanc.

Avec Miel-Direct, vous achetez votre miel directement auprès des producteurs, sans intermédiaire et soutenez les apiculteurs qui œuvrent à la sauvegarde des abeilles.

Geste #2 pour sauver les abeilles et les insectes pollinisateurs – Plantez des fleurs

Vous avez un jardin, un balcon, ou mêmes de simples pots de fleurs? Alors, plantez autant que possible.

abeille solitaire qui butine une fleur
Abeille sauvage qui butine

Pour ce faire, il est important de privilégier des graines issues de fleurs variées. Les plus adaptées aux abeilles sont les plantes dites mellifères utilisées pour fabriquer le miel. En effet, elles constituent des sources de pollen et de nectar à butiner. Grâce à elles, les abeilles peuvent se nourrir à leur faim et allonger leur durée de vie. 

Les fleurs « valeurs sûres » sont le coquelicot, la lavande, le pissenlit, les roses trémières, la bruyère, le thym, le romarin ou la menthe. Les abeilles sont aussi particulièrement friandes de bulbes de dahlias, de lis, de nérine et de glaïeul d’Abyssinie. Pour l’automne, pensez aux fleurs de crocus où elles pourront trouver la nourriture pour l’hiver.

Évitez aussi de couper votre gazon trop court afin de permettre à vos fleurs de s’épanouir. Cela permet d’éviter au maximum l’évaporation de l’eau.

Enfin, créez une zone sauvage dans votre jardin que vous ne tondrez que très rarement, voire pas du tout. Elle deviendra ainsi une zone de biodiversité très appréciée par les abeilles et les pollinisateurs.

Geste #3 pour sauver les abeilles et autres pollinisateurs – Pensez à leur fournir de l’eau en été

Abreuvoir à insectes

En plus de tout cela, n’oubliez pas de prévoir une source d’eau pour que les abeilles et les pollinisateurs sauvages puissent boire. Elle permettra de survivre en période de sécheresse et, pour les abeilles, de diluer le miel qui nourrit les larves mais aussi de rafraîchir la ruche. 

Cependant, privilégiez un petit bassin peu profond. En effet, les abeilles ont tendance à se noyer dans les points d’eau trop larges. Vous pouvez aussi fabriquer des abreuvoirs à insectes originaux (en recyclant les billes laissées à l’abandon par vos enfants par exemple).

Geste #4 pour sauver les insectes (pollinisateurs dont abeilles, …) – Oubliez les pesticides

Les abeilles, comme la plupart des insectes pollinisateurs, sont très sensibles à l’utilisation massive de pesticides et autres produits phytosanitaires. Dans votre jardin favorable aux abeilles, les pesticides (herbicides, fongicides ou insecticides) sont donc à bannir. Il est ainsi important de cultiver son jardin de façon naturelle.

Geste #5 pour sauver les pollinisateurs – Hébergez-les !

Là encore un geste facile à réaliser : la construction d’un hôtel à insectes pour les pollinisateurs sauvages. Le plus simple pour vous est encore de fabriquer un nichoir. Ce dernier permettra de protéger les insectes des intempéries, et plus particulièrement de l’hiver et de favoriser la biodiversité.

Hôtel à insectes

Article mis à jour le 18/09/19 par Sophie Fruleux