Le “bon” prix du miel

prix du miel Miel-Direct

Cette semaine, nous vous proposons de faire un point sur le “bon” prix du miel et sur les stratégies d’achat qui vous permettront de ne consommer que des produits de qualité. En effet, l‘amateur de miel peut se sentir déboussolé. On constate de grandes disparités entre les miels “premiers prix” et ceux produits par nos apiculteurs français. De plus, l’augmentation du nombre des fraudes sur le miel est dénoncée aussi bien par les producteurs que par les instances gouvernementales et communautaires.

Quel est le “bon” prix du miel ?

La consommation de miel en France est 4 fois plus importante que la production nationale. En 2017, la récolte dans l’Hexagone a encore été mauvaise en raison des conditions climatiques. La conjugaison de ces deux phénomènes explique l’augmentation des importations en provenance de l’Union Européenne et de pays hors Union-Européenne. Les miels chinois ou ukrainien se négocient à moins de 2 € le kg. Ces miels se retrouvent dans les rayons des magasins aux alentours de 5 € le kg.

Côté apiculteurs français, le miel revient à la sortie de la ruche à des coûts de production variant entre 3 et 10 € le kg (en fonction des coûts de renouvellement du cheptel, des transhumances, …). De ce fait, après la récolte, le travail du miel, l’étiquetage et la commercialisation, et en tenant compte de l’inflation des prix engendrée par la mauvaise saison 2017, vous trouverez chez les producteurs des miels 100% français de grande qualité dans une fourchette de prix entre 10 et 30 € le kilo.

Cette différence peut paraître importante mais il faut savoir que 42 % des miels premiers prix sont non conformes à la règlementation (étude de 2015 de la DGCCRF). Un miel à 5 € le kilo a des chances d’être du “faux miel”.

Comment bien choisir son miel ?

Il existe une réglementation bien précise en ce qui concerne la production et la commercialisation du miel. Les fraudes constatées touchent d’une part la qualité du miel (ajouts de substances, récoltes précoces, produits mal stockés ou chauffés). D’autre part, elles concernent la description du produit (miel mal étiqueté, indication d’origine vague).

Pour éviter les arnaques et ne consommer que du miel de qualité, voici quelques conseils :

  • vérifier la provenance du miel : la mention de l’origine est obligatoire sur l’étiquette (préférer le 100% français) ;
  • choisir les miels d’appellation florale (monofloraux), comme le miel de châtaignier, garantis par une série d’analyses ;
  • choisir des miels de terroir, comme le miel des Pyrénées (parfois garantis par des IGP, AOP ou labels rouges) ;

Ainsi, en achetant directement votre nectar à un apiculteur local, vous optimisez vos chances de consommer un miel de qualité 100% naturel. Chez Miel-Direct, l’objectif de nos apiculteurs est de vous proposer des produits de la ruche de qualité à des prix les plus accessibles possibles. Vous trouverez nos miels 100% français dans notre boutique.


Pour en savoir plus sur les importations de miel, lire notre article “Enquête sur “Le nouvel or jaune” : un ouvrage à charge sur le trafic des miels importés.”

Pour consulter la règlementation en vigueur, voir le Décret sur le code de la consommation du miel.