La très grande famille des abeilles : Apis Mellifera et les autres…

Apis Mellifera, l'abeille européenne

L’abeille est apparue il y a environ 100 millions d’années sur terre, en même temps que les plantes à fleurs. Il en existe plus de 30 000 espèces dans le monde mais la plus connue est l’Apis Mellifera.

La plus connue : Apis Mellifera

Aussi appelée abeille européenne, abeille domestique, avette, mouche à miel, abeille mellifère… c’est la plus connue de nos abeilles, la plus utilisée pour produire le miel. C’est le seul insecte élevé par l’homme à si grande échelle.

Apis Mellifera est poilue, a une longue langue qui lui permet de collecter le nectar des fleurs et des “corbeilles” sur les pattes pour récolter le pollen. Elle est originaire d’Europe et d’Afrique.Apis Mellifera sur une fleur

Elle se nourrit de nectar, pollen, propolis et miellat et transforme une partie de sa récolte en produits dérivés : miel, cire et gelée royale. Ceux-ci sont stockés dans la ruche.

C’est un insecte social qui vit au sein d’une colonie organisée autour d’une reine. Une colonie peut compter en pleine saison jusqu’à 80 000 individus. Elle est composée de 3 castes :

  • La reine : c’est l’unique femelle fertile du groupe, mère de tous les autres individus. Elle passe sa vie à pondre. Elle vit jusqu’à 3 ou 4 ans.
  • Les ouvrières : la grande majorité de la colonie est composée d’ouvrières non fertiles. Elles ont pour mission l’entretien, le ravitaillement du nid et le soin au couvain (ensemble des œufs, larves et nymphes). Elles vivent quelques semaines l’été et jusqu’à 10 mois l’hiver.
  • Les mâles, “faux-bourdons” :  leur seul rôle connu est la fécondation de la reine. Ils meurent après l’accouplement.

Mais c’est une très grande famille : il existe 30 000 espèces d’abeilles dans le monde

Les abeilles font partie de la famille des insectes hyménoptères au même titre que les guêpes, frelons, fourmis, etc. Il existe 30 000 espèces d’abeilles dans le monde dont 2 000 en Europe et 1 000 en France. Elles ont colonisé tous les continents sauf l’Antarctique.

Apis Mellifera est la plus connue mais elle a de nombreuses “cousines” Apis (Apis Cerana, l’asiatique, Florea et Dorsata, les sauvages…). La préférée des apiculteurs en Europe est l’Apis Mellifera Mellifera ou abeille noire. Entre autres, il existe aussi des petites abeilles sans dard, les Mélipones, qui se rencontrent dans les régions tropicales et sub-tropicales.

Malheureusement, la liste des espèces est bien trop longue et leur distinction bien délicate pour en faire ici une présentation exhaustive. Sachez seulement que le Bourdon, la Xylocope, l’Andrène, la Lasioglossum, la Mégachile,… sont aussi des abeilles !

Plus simplement, on distingue les abeilles sociales (qui vivent dans des sociétés complexes) et les abeilles solitaires (la majorité). Ces dernières vivent dans une cavité (dans la terre, dans le bois, une coquille d’escargot, …) où elles font des réserves pour leurs œufs.  On peut aussi les classer en abeilles domestiques (élevées par l’homme) ou sauvages.

Elles sont toutes végétariennes et butineuses : elles volent de fleur en fleur à la recherche de nourriture (nectar, propolis, miellat et pollen). Cependant la majorité des abeilles ne font pas de miel.

Les abeilles font partie des insectes pollinisateurs si essentiels à la survie des hommes et de la nature en général. En butinant, elles assurent le transport du pollen et permettent ainsi la reproduction des plantes à fleurs. Certaines plantes ne peuvent être pollinisées que par un seul type de pollinisateur. Il est donc primordial de tous les protéger.

Voici une vidéo d’une abeille solitaire qui creuse son nid dans le sable :


Pour en savoir plus,  vous pouvez consulter nos articles déjà parus sur la vie des abeilles.