Janvier 2018 : les bonnes résolutions de Strasbourg et Bruxelles en faveur des abeilles européennes

L' Europe au chevet des abeilles et des apiculteurs

 Au mois de janvier 2018, les commissaires européens à Bruxelles et les eurodéputés à Strasbourg se sont penchés sur la santé des pollinisateurs (dont les abeilles) et sur le marché du miel en Europe. De plus en plus de scientifiques et d’organisations tirent la sonnette d’alarme. Il devient urgent que l’Europe adopte de bonnes pratiques pour sauver les pollinisateurs et réglemente l’importation du miel. Le processus semble engagé…

Ouverture d’une consultation publique sur les pollinisateurs en Europe

Les pollinisateurs sont des insectes, en particulier les hyménoptères. En butinant les fleurs pour se nourrir, ils transportent du pollen d’une fleur à une autre et en assurent ainsi la pollinisation. Cette appellation comprend principalement les abeilles, les syrphes et les papillons. Ces animaux sont donc essentiels au maintien de l’agriculture et des écosystèmes. Hors, prés d’une espèce de papillons et d’abeilles sur 10 est menacée d’extinction selon la liste rouge européenne (voir le site de l’UICN).

“Les pollinisateurs sont trop importants pour notre sécurité alimentaire et nos communautés agricoles, ainsi que pour la vie sur notre planète (…)”, a déclaré M. Phil Hogan, commissaire chargé de l’agriculture et du développement rural.

Pour lutter contre ce déclin, la Commission européenne a décidé de lancer une enquête publique. Elle est ouverte du 11 janvier au 5 avril 2018 aux particuliers et aux organisations. Son objectif est donc de recueillir des avis sur le déclin des pollinisateurs et des actions à entreprendre pour l’empêcher.

“Il ne fait aucun doute qu’il est temps d’agir. Si nous ne réagissons pas, nous, tout comme les générations futures, le paierons très cher, ” affirme M. Karmenu Vella, commissaire européen chargé de l’environnement, des affaires maritimes et de la pêche.

N’hésitez pas à participer à cette enquête.

Projet de résolution en faveur du secteur apicole déposé au Parlement européen

La Commission de l’agriculture a déposé au Parlement européen à Strasbourg un projet de résolution le 23 janvier 2018. Ce projet se décline selon 4 grands axes :

  • les députés veulent accroître le soutien de l’Europe aux apiculteurs et développer les outils de lutte contre les risques ;
  • ensuite, ils veulent améliorer la santé des abeilles et interdire les pesticides nocifs sur le sol européen ;
  • d’autre part, les eurodéputés veulent proposer des outils pour lutter contre les importations de miel frelaté (dilué, coupé avec du sirop de sucre, du maïs, du riz ou de la mélasse) en provenance de pays tiers ;
  • enfin, ils veulent développer la promotion des produits apicoles européens auprès du public et engager des négociations d’accords commerciaux (principalement avec la Chine).

“La commission de l’agriculture a proposé des solutions pratiques et efficaces pour lutter contre la falsification du miel, l’utilisation inappropriée des pesticides, les maladies des abeilles et les espèces exotiques envahissantes. Nous voulons accroître le soutien à nos apiculteurs et renforcer la promotion des produits apicoles européens,” a déclaré Norbert Erdos, commissaire européen chargé de l’agriculture.

Ces propositions seront débattues et soumises au vote du parlement les 28 février et 1ier mars prochains. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des suites de ces dossiers.

Visitez notre boutique exclusivement approvisionnée à partir des produits de nos exploitations du sud de la France.

la pollinisation des fleurs par les insectes

DECOUVREZ NOTRE MAGASIN DE PRODUCTEURS

Tous les produits proposés proviennent de l'une de nos exploitations